serveimage

Vers la suppression des cours de religion ?

1.2

 

 

 

 

 

REVENDIQUONS UNE REFORME DES COURS DE RELIGIONS

Il ne s'agit pas de revendiquer une simple dispense mais bien d'envoyer un signal fort au monde politique en vue de demander la réforme des cours de religions, devenus inadaptés à la société d'aujourd'hui et aux enjeux de demain.

Le « vivre ensemble » se construit ensemble et pas en classes séparées.

10 BONNES RAISONS de préférer un cours commun pour tous les élèves :

  1. CAMARADERIE. Ne pas séparer des camarades de classe sur base du choix philosophique des parents et ainsi créer ou accentuer des clivages dans le cadre de l’école.

  2. ECONOMIE. Mieux utiliser l'argent public car les cours de religion coûtent cher à la collectivité parce qu'ils doivent être organisés même pour un très petit nombre, voire parfois un seul élève.

  3. AUTONOMIE. Permettre à nos jeunes de se construire par eux-mêmes et dans le respect d'autrui, au-delà du poids des traditions familiales et culturelles qui peuvent être lourdes à porter en société.

  4. CONTRÔLE. Permettre un meilleur contrôle de la matière enseignée car actuellement les cours de religion dépendent des organes des cultes sans contrôle réel du pouvoir organisateur.

  5. TOLERANCE. Améliorer la connaissance de toutes les religions – pas seulement la sienne mais aussi celles des autres - et ainsi favoriser le respect et la tolérance.

  6. COMPREHENSION. Améliorer le bagage scolaire par une réflexion plus large autour des questions de philosophie et d'éthique, et permettre l’étude critique et comparée des différentes religions.

  7. CITOYENNETE. Laisser de la place pour d’autres matières importantes qui ne sont pas enseignées : la citoyenneté, les règles du droit, etc.

  8. DIALOGUE. Créer un large espace de dialogue pour favoriser la compréhension et le respect de l’autre au-delà des différences de culture, d’origine, de religion.

  9. EGALITE. Ne pas avoir un enseignement à plusieurs vitesses qui traite différemment, par le biais d’approches morales distinctes, les questions de société qui nous concernent tous.

  10. LAICITE DE L’ECOLE OFFICIELLE. La pratique de la religion est à sa place à la maison, à l'église, au temple, à la synagogue ou à la mosquée… mais pas à l'école.

Le Mouvement de Gauche propose la suppression des cours de religions et leur remplacement par un cours de philosophie, de citoyenneté et de savoir vivre ensemble.